Le site institutionnel de la Fédération Nationale de la Pêche en France

Accéder au site

generationpeche.fr – Toute l’actu de la pêche en France

Accéder au site

Trouvez les informations pêche de votre département

Accéder au site

cartedepeche.fr - Le site officiel pour obtenir la carte de pêche de votre association agréée

Accéder au site
Génération Pêche
generationpeche.fr Le site d'informations de la pêche en France
Génération Pêche
> > > Etape 18 - Jeudi 20 juillet - Briançon / Izoard

Etape 18 - Jeudi 20 juillet - Briançon / Izoard

178 km

Les animations de l'étape

  • Ne ratez pas la caravane Génération Pêche sur les routes de cette étape !
  • Stand hors village départ à Saint-Paul-sur-Ubaye (04) : accueil assuré par la Fédération de la pêche d'Alpes de Haute Provence et l'association la Truite de l'Ubaye.
  • Vue du ciel à Savines-le-Lac (05) : la Fédération de la pêche des Hautes Alpes réalisera en Land Art un brochet géant de 10*30 mètres en frites de piscines sur les rives du Lac de Serre-Ponçon. Le lac est connu pour abriter la quasi-totalité des espèces piscicoles françaises.
  • Stand hors village arrivée à La Chalp sur la commune d’Arvieux (05) : accueil assuré par la Fédération de la pêche des Hautes Alpes.

Les sujets Presse

Une envie de reportage ? Vous souhaitez interviewer un représentant de la caravane Génération Pêche ? Vous voulez nous rencontrer sur place ? Contactez le service presse de la Fédération nationale de la pêche en France :

01 48 24 84 75 / 06 79 88 55 12 / presse@federationpeche.fr

La Durance, des eaux bien protégées (05)

La Durance constitue un bel exemple de système fluvial méditerranéen, présentant une imbrication de milieux naturels plus ou moins humides et liés au cours d'eau. La variété des situations écologiques se traduit par une grande diversité d'habitats naturels, à la fois marqués par les influences méditerranéenne et montagnarde : végétation basse, bancs graveleux et dépôts de limons, boisements bas, étendues d'eau libre, bras morts directement associés au lit de la rivière, ainsi que différentes formes de forêts installées sur les berges. La plupart de ces habitats est remaniée à chaque crue et présente ainsi une grande instabilité et originalité.

Fréquentée par plus de 260 espèces d'oiseaux, la vallée de la Durance est certainement l'un des sites de France où la diversité avifaunistique est la plus grande. La Durance assure un rôle fonctionnel multiple pour la faune et la flore : fonction de corridor (déplacement des espèces, tels que les poissons migrateurs comme l’alose feinte du Rhône, l’anguille européenne etc.), fonction de diversification (mélange d'espèces montagnardes et méditerranéennes) et fonction de refuge (milieux naturels relictuels permettant la survie de nombreuses espèces).

La Fédération de la pêche des Hautes Alpes s’est toujours mobilisée contre les projets de carrières qui ont jalonné l’histoire de la Durance. En témoigne sa mobilisation en 2008 qui a permis le retrait d’une carrière présente dans le lit de la Durance à hauteur de Réotier. Moins de 10 ans plus tard, la Durance a retrouvé son hydromorphologie naturelle en tresses.

Les associations de pêche locales sont également impliquée dans les projets de restauration des adoux de la Durance, c’est-à-dire tout le chevelu de petits cours d’eau affluents de la Durance qui présentent une riche biodiversité et forment des refuges et des lieux de reproduction pour bon nombre d’espèces piscicoles. Ainsi, en 2012 et 2013, l’adoux des Sagnasses à Freissinières a fait l’objet de travaux conséquents : retrait de deux buses barrant l’adoux dès sa confluence avec la Byaisse et leur remplacement par un pont-cadre transparent vis-à-vis de la circulation piscicole et des écoulements.

A l’échelle locale, les actions de réhabilitation sont classées de première urgence dans le document d’objectifs du site Natura 2000 Steppique et dans le document de référence de la Fédération de la pêche des Hautes Alpes (le Plan Départemental de Gestion Piscicole).

Dans un cadre plus global, ce travail s’inscrit dans la mesure de restauration des annexes hydrauliques préconisée par l’Agence de l’eau Rhône Méditerranée.

Le Lac de Serre-Ponçon, la « mer de nos montagnes » (05)

Inaugurée en 1961, la retenue de Serre-Ponçon est devenue pour les pêcheurs amoureux d’espace et de nature la « mer de nos montagnes ». Avec une réserve d’eau de 1270 millions de mètres cube et une surface de 2 800 ha, elle est la deuxième plus importante retenue artificielle d’Europe.

Alimenté principalement par la légendaire Durance et l’impétueuse Ubaye, le lac abrite une faune piscicole riche et multiple. Ainsi, salmonidés, esocidés, percidés, cyprinidés (etc.), soit la quasi-totalité des espèces françaises peuple le lac !

  • les truites impressionnent par leur poids et leur taille.
  • les brochets, solitaires rôdeurs, trônent sans complexe sur le peuplement piscicole.
  • perches, carpes, ablettes, gardons, goujons… y abondent.
  • depuis peu, le Corégone (féra, pallée ou lavaret), espèce traditionnelle des grands lacs alpins comme le Léman, le Bourget ou encore Annecy, est capturé régulièrement. Introduit par les anciens de la Fédération de la pêche des Hautes Alpes, de 1984 à 1993, il offre aux pêcheurs en bateau l’occasion de pratiquer une pêche fine, précise et assez technique. Il se défend à merveille et fait le régal des fins gourmets.
  • l’omble chevalier, emblématique poisson de fond des grands lacs de moyenne montagne est l’objet d’une attention particulière. L’introduction récente d’alevins enrichit la famille des salmonidés. Planctophage et ichtyophage, c’est un poisson grégaire qui comblera les pêcheurs à la traîne.

Le lac de Serre-Ponçon est un joyau halieutique sous haute surveillance. Les différentes études effectuées par l’équipe de l’Université de Provence évaluent l’équilibre et la santé des populations piscicoles de la retenue. La prévention et l’anticipation constituent les clés d’une gestion raisonnée.

Avec le développement constant du loisir pêche, la Fédération de la pêche des Hautes Alpes et ses partenaires institutionnels (SMADESEP, Conseil département des Hautes Alpes, Région PACA etc.) poursuivent et renforcent leurs actions de préservation et de gestion durable des sites remarquables du département dont fait partie la retenue. En témoignent notamment le suivi d’un site expérimental de frayère et l’étude sur l’évaluation de l’origine natale des brochets de la retenue de Serre-Ponçon par l’analyse de la composition géochimique des otolithes. Ces recherches ont pour but d’appréhender si une reproduction naturelle des brochets a vu le jour sur le lac et donc si les ré-empoissonnements de cette espèce pourraient être arrêtés par la Fédération. De plus, à partir de cette année, pour protéger le brochet en période de frai, sa pêche est interdite sur les secteurs du lac de Serre-Ponçon du 1er juin au 15 juillet.

Véritable haut lieu de détente, trait d’union entre Provence et Dauphiné, le lac de Serre-Ponçon génère une importante activité touristique. Il invite les pêcheurs, amateurs ou avertis, enfants ou adultes, à partager en famille ou entre amis, d’inoubliables aventures... au fil de l’eau, comme en témoignent les récents labels obtenus sur la commune de Savines-le-Lac : Station Pêche, Parcours Pêche Passion labellisé par la Fédération nationale de la pêche sur les bords du lac, Hébergement Les Eygoires qualifié Pêche.

Clin d'oeil de l'étape