Le site institutionnel de la Fédération Nationale de la Pêche en France

Accéder au site

generationpeche.fr – Toute l’actu de la pêche en France

Accéder au site

Trouvez les informations pêche de votre département

Accéder au site

cartedepeche.fr - Le site officiel pour obtenir la carte de pêche de votre association agréée

Accéder au site
Génération Pêche
generationpeche.fr Le site d'informations de la pêche en France
Génération Pêche
> > > Etape 15 - Dimanche 22 juillet : Millau / Carcassonne

Etape 15 - Dimanche 22 juillet : Millau / Carcassonne

Les animations de l'étape

  • Ne ratez pas la caravane Génération Pêche sur les routes de cette étape !
  • Stand départ à Brassac, animé toute la journée : accueil assuré par la Fédération de pêche du Tarn.
  • Animation pêche (coup, leurre, mouche...) à Brassac (81).
  • Stand dans le Fan Park de Carcassonne : accueil assuré par la Fédération de pêche de l'Aude.

A découvrir si vous faites du tourisme

Le patrimoine aquatique et piscicole du aveyronnais

La pêche aux pieds du viaduc de Millau

Le sud-Aveyron n’a de cesse de fasciner les pêcheurs. Avec ses rivières emblématiques de 1ère catégorie, réputées en France comme à l’étranger, ce vaste territoire permet à tous les adeptes de pêches sportives ou familiales de se détendre et vivre leur passion dans des sites remarquables classés parfois au patrimoine de l’UNESCO. Quelle chance ! Les gorges du Tarn, de la Dourbie et de la Jonte qui attirent chaque année des centaines de milliers de touristes, ont conservé il est vrai une authenticité remarquable, que symbolise entre autres, la présence de vautours, de mouflons mais aussi bien sûr de nombreuses truites fario et barbeaux, de tailles parfois exceptionnelles. Alimentées par les sources karstiques, aux eaux fraîches, ces rivières bénéficient d’une surveillance toute particulière de la part des responsables de la fédération départementale de pêche qui ont mis en place sur ces joyaux de la nature une gestion patrimoniale rigoureuse. Des parcours no-kill (relâche obligatoire du poisson), et
une réglementation spécifique en 2e catégorie sur le Tarn, sont là aussi pour diversifier et rendre pérenne la pratique d’une pêche attractive et vivante.

C’est précisément sur la rivière Tarn, en aval de Millau, que s’étendent des spots de 2e catégorie à couper le souffle ! Sur environ 20 km, depuis le pont submersible de la cité mondiale du gant jusqu’au village de Saint-Rome-de-Tarn, une population exceptionnelle de grosses truites fario attire les pêcheurs en quête d’émotions fortes. À la mouche, au toc et aux leurres, ils peuvent même capturer un poisson trophée. Au-delà de l’attrait halieutique, il y a aussi le plaisir de traverser et de découvrir de magnifiques villages parfois accrochés aux flancs d’abruptes pentes qui mènent au plateau du Lévezou. Peyre, Comprégnac, Candas… des noms prêts à marquer la mémoire des pêcheurs.

Cet engouement pour la pêche en eaux vives ne doit pas faire oublier celle des carnassiers, fortement développée sur les barrages situés en aval de Millau. Sandres, brochets et perches ont la cote ! On citera le barrage de Pinet, sauvage et magnifique, le premier que l’on rencontre en descendant la vallée vers le département du Tarn. On y accède à partir des aménagements réalisés à Saint-Rome-de-Tarn qui ont permis de créer une véritable base de pêche de loisirs : rampe de mise à l’eau, poste handi-pêche, tables de pique-nique, postes de pêche du bord… C’est d’ailleurs à partir de ce site que fut organisée en 2016 une manche du Challenge Interdépartemental Henri-Hermet, une rencontre dont la réputation dépasse largement les frontières de la France.

Une démarche touristique conjointe

Collectivités locales, Agence de développement touristique de l’Aveyron et fédération de pêche avancent main dans la main pour faire progresser le tourisme pêche dans le département. La mise en valeur des lacs du Lévezou, dont Pareloup est le porte-drapeau, en sont la démonstration. Ce site de réputation nationale est situé à une demi-heure de Saint-Rome-de-Tarn.

Le patrimoine aquatique et piscicole tarnais

Un monde de rocs et d’eau

Fréquenté par plus de 640 000 touristes chaque année (dont 16 % d’étrangers), soit environ deux fois sa population, le Tarn attire aussi bien pour son patrimoine historique (Albi, inscrite au patrimoine mondial de l’Unesco, Cordes-sur-Ciel, Sorrèze, Penne…) et gastronomique (vignobles du Gaillacois, producteurs de canards du Sud-Ouest) que pour son patrimoine naturel, notamment au travers du Parc Naturel Régional du Haut Languedoc. De la vallée du Tarn, dont la réputation n’est plus à faire pour ses records de pêche de silures, aux cours d’eau de montagne de toutes tailles, les pêcheurs traqueront aussi bien les grands carnassiers que la truite fario.

Du Tarn à l’Agoût, il faut passer par Castres et ses maisons aux façades colorées pour rejoindre Burlats. Ce petit village médiéval où l’on peut visiter le pavillon d’Adélaïde, la maison d’Adam ou la Collégiale, marque le début de cette particularité géologique qu’est le Sidobre. Il s’agit d’un ilot de granit sur lequel on peut découvrir de nombreux sites remarquables qui invitent à l’évasion et au fantastique, tels que : le Chaos de la Rouquette et la grotte St Dominique, les gorges du Lignon, le lac du Merle, la cascade du Saut de la Truite, Sept Faux et son rocher tremblant, le Peyro Clabado...

Plus loin dans le Parc Naturel, l’Agoût et les coureurs du Tour de France se croiseront à Brassac. Au coeur de cette commune datant du 13e siècle, construite autour de la rivière, deux châteaux médiévaux ont survécu au temps, un sur chaque rive et reliés par un magnifique pont à deux arches, dans un parfait état de conservation. Classé ici en 1ère catégorie, l’Agoût est soumis à un climat d’influences pluvio-nivale et méditerranéenne. Ce climat particulier impacte les paysages et chaque saison est belle, différemment. C’est une vallée aux versants boisés où rivières et cascades animent et sculptent le paysage et où se côtoient pêcheurs, adeptes du canoë kayak, de l’escalade ou de la randonnée.

Le cadre de pêche est ici enchanteur, le granite sculpté par l’eau formant tour à tour des blocs majestueux et des gouffres profonds. De ses berges escarpées à l’amont, où nagent les truites sauvages du
parcours no-kill, au coeur du village facile d’accès et au sein duquel se trouve un parcours dédié aux enfants, l’Agoût permettra à chacun de pratiquer sa technique favorite : pêche au coup, pêche aux leurres, au toc ou encore pêche à la mouche. Haut lieu du tourisme vert tarnais, réputé internationalement pour ses sentiers de VTT, le secteur possède aussi un large panel d’hébergements qui permettront aux visiteurs de séjourner plusieurs jours.

Jean-Benoît Angély, moniteur-guide de pêche et champion


Ce cadre magnifique est le terrain de jeu de Jean-Benoît Angély. Il organise depuis 15 ans des séjours d’une semaine pour les jeunes de 7 à 17 ans qui souhaitent s’initier ou se perfectionner aux techniques modernes de la pêche de la truite. Grand passionné de pêche à la mouche, Jean-Benoît pratique également la compétition. Il a même été Champion de France et Champion d’Europe de pêche à la mouche en équipe en 2017.

Le patrimoine aquatique et piscicole audois

En Pays cathare, l’ombre commun est roi

Long de 224 km, le fleuve Aude, qui a donné son nom au département, prend sa source au Roc d’Aude à 2185 m d’altitude sur la commune des Angles (Pyrénées-Orientales) et se jette dans la Mer Méditerranée près de Fleury. En haute vallée de l’Aude, d’Escouloubre à Limoux, en traversant les Gorges de la Pierre Lys, le fleuve est classé en 1ère catégorie piscicole. La qualité de l’eau et son importante oxygénation permet de trouver les espèces salmonicoles que sont la truite fario, poisson endémique, et l’ombre commun.

L’ombre commun est une espèce qui a été introduite dans le fleuve en 2003. 7 500 ombrets ont ainsi rejoint le fleuve, des défilés de la Pierre Lys à l’Amont de Limoux. Ce très beau poisson à la robe colorée (en particulier sa nageoire dorsale), a aujourd’hui fait sa place et peuple en nombre tout le linéaire. Les pêcheurs viennent de la France entière et de l’étranger pour pêcher ce poisson emblématique. Les parcours no-kill de Campagne-sur Aude et de Quillan font le bonheur des moucheurs qui peuvent attraper des poissons trophées, certains dépassant allègrement les 50 cm.

Au-delà de la pêche, les touristes apprécieront le patrimoine culturel et historique du département. Sa cité médiévale de Carcassonne, ses nombreux châteaux cathares (Château d’Aguilar, de Peyrepertuse, de Puilaurens, de Quéribus, de Termes, d’Arques, de Lastours, de Miramont, de Montségur, de Villerouge-Termenès), ses abbayes (Fontfroide, Sainte-Marie de Lagrasse, Sainte-Marie de Villelongue, Saint-Hilaire…), sa gastronomie (le cassoulet, le fréginat, la borrida d’anguilles, ou les huîtres de Gruissan et de Leucate, ou encore la pescajoune…), sans oublier sa fameuse blanquette de Limoux, en font une destination touristique incontournable.

ENVIE DE VACANCES INSOLITES ?
Prenez place à bord d’une péniche ou d’une vedette fluviale pour visiter le Canal du Midi ! C’est l’un des plus anciens canaux d’Europe toujours en fonctionnement. Et depuis 1996, il est inscrit sur la liste du patrimoine mondial de l’UNESCO.