Le site institutionnel de la Fédération Nationale de la Pêche en France

Accéder au site

generationpeche.fr – Toute l’actu de la pêche en France

Accéder au site

Trouvez les informations pêche de votre département

Accéder au site

cartedepeche.fr - Le site officiel pour obtenir la carte de pêche de votre association agréée

Accéder au site
Génération Pêche
Générationpêche.fr Le site d'informations de la pêche en France
Génération Pêche
> > Les rivières

Les rivières

Les cours d'eau et plans d’eau constituent les habitats d’une faune et d’une flore aquatique riche et variée. Avec plus de 620 000 km de cours d’eau et 350 000 ha de plans d’eau, les milieux aquatiques constituent un véritable patrimoine naturel à préserver.
Afin de protéger cette biodiversité et de la mettre en valeur, les structures associatives de la Pêche de Loisir se mobilisent quotidiennement afin de surveiller, comprendre et agir pour la préservation de ces espaces.

Définition

Un cours d'eau est une entité à part entière caractérisée par la présence d'un écoulement d'eau.

Un plan d'eau correspond à une zone d'eau stagnante et où les écoulements sont non visibles.

Le lit mineur d’un cours d’eau correspond à l’espace occupé en permanence par ce denier. Il s’oppose au lit majeur qui lui correspond à la zone occupée temporairement par la rivière notamment durant les crues.

Les cours d’eau, quelques exemples

Un cours d’eau prend différentes nominations selon plusieurs critères :

  • Le Ru ou Ruisselet est défini comme un tout petit ruisseau de faible largeur. (souvent au démarrage d'un écoulement).
  • Le Torrent se caractérise par un débit rapide et irrégulier avec une pente supérieure à 6% situé sur des terrains accidentés ou en montagne. Lors d'orages ou de pluies violentes, les torrents connaissent des crues rapides et intenses.
  • Le Ruisseau est un petit cours d'eau alimenté par des sources naturelles d'eau, souvent affluent d'un étang, d'un lac ou d'une rivière. C'est la taille plus que le débit qui fait la différence entre un ruisseau et une rivière.
  • La Rivière est un cours d'eau moyennement important, à l'écoulement continu ou intermittent, suivant un tracé défini vers un autre cours d'eau, un lac, une dépression ou un marais. La rivière reçoit durant son parcours les apports de nombreux ruisseaux et d’autres rivières.
  • Le Fleuve est un cours d'eau important, long et au débit élevé, comptant de nombreux affluents et se jetant dans la mer.
  • Les Fleuves Côtiers sont de petits cours d'eau qui se jettent directement dans la mer.

Les plans d’eau, quelques exemples

Comme pour les cours d’eau, il existe plusieurs dénominations qui correspondent à des caractéristiques différentes :

  • Une mare est une cuvette située dans une dépression imperméable qui se remplit d’eaux de pluie, de ruissellement ou de résurgences provenant de nappes phréatiques. D’origine naturelle ou creusée artificiellement, sa taille est inférieure à 0,5 hectares et la profondeur inférieure à 3m.
  • Un étang est une étendue d'eau stagnante située dans une cuvette naturelle ou creusée par l'homme. La circulation de l’eau est très lente voire nulle, la profondeur est comprise entre 5 et 10 m permettant ainsi le développement des végétaux sur l’ensemble de sa surface. Le fonctionnement de l’étang est également contrôlé par l’homme au moyen des bondes qui permettent une régulation des niveaux d’eau. Enfin, la pente des berges est faible.
  • Un lac est quant à lui alimenté par un cours d’eau. Sa formation fait suite aux entraves naturelles ou artificielles des écoulements d’eau. Avec une profondeur supérieure à 20 m, il existe une zone profonde privée de lumière où la végétation ne peut se développer. La profondeur et l’apport décroissant de la lumière entraine aussi la création de zones aux températures et aux niveaux d’oxygène différents.

La notion d'habitat

Un habitat est une partie de l'environnement, défini par un ensemble de facteurs physiques, et dans laquelle vivent un individu, une population, une espèce ou un groupe d'espèces. Par exemple, une sous berge constitue un habitat sous lequel viendront se cacher certaines espèces de poissons au même titre que le système racinaire immergé d’un arbre sur lequel viendront se poster les carnassiers à l’affut ou une prairie inondée sur laquelle les brochets viendront déposer leurs œufs….

Une espèce (animale ou végétale) peut ainsi avoir besoin de plusieurs habitats pour accomplir les différentes phases de son cycle de vie. Par exemple, une Truite fario recherchera dans un cours d’eau une zone avec la présence de grosses pierres pour pouvoir se poster dans la zone de remous afin de chasser et s’alimenter. En revanche, pour se reproduire, elle privilégiera la présence de graviers pour pouvoir enfouir ses œufs.

Par conséquent, plus un cours d’eau ou un plan d’eau aura d’habitats et plus les espèces animales et végétales pourront être nombreuses et diversifiées. A l’inverse, les zones présentant des habitats homogènes abriteront une diversité plus faible. A l’extrême, un cours d’eau busé ne présentera aucun habitat.