Le site institutionnel de la Fédération Nationale de la Pêche en France

Accéder au site

generationpeche.fr – Toute l’actu de la pêche en France

Accéder au site

Trouvez les informations pêche de votre département

Accéder au site

cartedepeche.fr - Le site officiel pour obtenir la carte de pêche de votre association agréée

Accéder au site
Génération Pêche
generationpeche.fr Le site d'informations de la pêche en France
Génération Pêche
> > > Etape 7 - Vendredi 7 juillet - Troyes / Nuits-Saint-Georges

Etape 7 - Vendredi 7 juillet - Troyes / Nuits-Saint-Georges

214 km

Les animations de l'étape

  • Ne ratez pas la caravane Génération Pêche sur les routes de cette étape !
  • Sand départ à Troyes (10) : accueil assuré par la Fédération de la pêche de l'Aube.
  • Vue du ciel à Verrières (10) : la Fédération de la pêche de l'Aube déploiera une bâche Génération Pêche près d’un plan d'eau dont elle a la gestion à Verrières et labellisé Parcours Passion.
  • Stand arrivée à Nuits-Saint-Georges (21) : accueil assuré par la Fédération de la pêche de Côte d'Or.

Les sujets Presse

Une envie de reportage ? Vous souhaitez interviewer un représentant de la caravane Génération Pêche ? Vous voulez nous rencontrer sur place ? Contactez le service presse de la Fédération nationale de la pêche en France :

01 48 24 84 75 / 06 79 88 55 12 / presse@federationpeche.fr

La redécouverte des écrevisses à pattes blanches (10)

Il y a encore peu, lorsqu’on parlait de l'écrevisse dans l’Aube, on pensait tout de suite aux espèces invasives, comme l’écrevisse américaine, de Louisiane ou du Pacifique. Il y avait bien quelques archives sur la présence des espèces autochtones, mais il fallait consulter le schéma départemental des vocations piscicoles (SDVP) datant de 1987, faisant état des espèces présentes dans nos cours d’eau, pour y voir figurer l’écrevisse à pattes blanches. Autant dire que la fédération ne prêtait plus attention à cette espèce depuis longtemps.

Il aura fallu une pêche d’échantillonnage en juin 2016 pour mettre en évidence une belle population d’écrevisses à pattes blanches dans le département sur un petit cours d’eau. Depuis, d’autres sites ont été prospectés, et une autre espèce acclimatée, l’écrevisse turque, a été découverte. D’autres prospections verront le jour cette année avec quelques espoirs sur des sites bien précis.

Il faut donc se rendre à l’évidence : il est toujours possible de voir ressurgir une espèce endémique qui aurait disparu. L’espoir de voir à nouveau nos cours d’eau recolonisés par ces écrevisses est à nouveau permis dans le département de l’Aube !

Les aménagements en première catégorie piscicole (10)

La Fédération de la pêche de l’Aube était l’une des premières à rédiger son plan départementale pour la protection des milieux aquatiques et la gestion des ressources piscicoles (PDPG). Ce document permet de faire une synthèse des problématiques sur les différents bassins hydrographiques et de proposer des aménagements adaptés afin d’y remédier.

Concernant les cours d’eau de première catégorie, de nombreuses interventions ont été réalisées afin de favoriser l’habitat et les zones de reproduction de la truite fario.

En parallèle, ces aménagements ont permis aussi de favoriser les espèces d’accompagnement de ces cours d’eau (vairon, chabot, loche…) ainsi que les invertébrés aquatiques, reconstituant ainsi l’ensemble de la chaîne trophique indispensable au bon fonctionnement d’un écosystème.

Les nombreux aménagements (mise en place de blocs rocheux pour l’habitat et la diversification des écoulements et de gravier pour la reproduction) se sont avérés très efficaces au regard des pêches d’échantillonnage et des observations effectuées avant et après travaux. De nombreuses espèces de poissons colonisent les enrochements et les frayères sont utilisées chaque année, de quoi redonner une nouvelle dynamique à ces cours d’eau.

L’Aube : assouvir sa passion, à deux pas de la capitale ! (10)

L’Aube est un département transitoire qui voit ses deux principaux cours d’eau passés de la première catégorie à la seconde catégorie. Ces caractéristiques en font un département avec d’excellentes possibilités de pêche. Outre les petits affluents de première catégorie, on retrouve donc l’Aube et la Seine. Leur largeur permet un développement de truite fario sauvage de taille plus conséquente qu’en tête de bassin.

Les cours d'eau se prêtent à une multitude de techniques pour pêcher non seulement la truite fario, mais aussi l’ombre commun, bien implanté sur les deux bassins : pêche à la mouche, aux leurres, aux appâts vivants… Un vaste choix pour assouvir sa passion, à deux pas de la capitale !

Clin d'oeil de l'étape